Doctor Who – S06E09 : Night Terrors

4 Sep

Tick tock, goes the clock, even for The Doctor…

 

 

Cette comptine rythme un peu l’épisode et surtout la fin de l’épisode. Elle fait peur. L’épisode est une histoire pour enfant, et tout est mis à l’œuvre pour les effrayer, et c’est réussi. Les voix des enfants qui chantent, les poupées qui parcourent cette maison en bois, cette musique qui crée une atmosphère, sans aucun doute que ça donne froid dans le dos. La série réussit à effrayer, et j’imagine que beaucoup d’enfants ont dû en faire des cauchemars.

 

Mais elle réussit qu’à la fin à faire son effet. Je suis quelque peu déçu. L’épisode met bien trop longtemps à s’installer. Du au parti pris de retrouver le côté familial de la série, je l’oublie que c’est une série à regarder en famille. Alors, nous retrouvons tous les codes des « fables » avec des personnages trop stéréotypés pour que les enfants arrivent à reconnaitre qui sont les méchants, le personnage du propriétaire était le plus cliché et peut-être pas du tout indispensable (surtout comment peut-on être aussi cradot avec autant d’appartements que l’on loue).

L’épisode ne tient pas au reste de la saison et ne semble n’avoir aucune envergure que de changer un peu d’univers, un point fort comme un point faible. Je suis content de voir Amy et Rory seuls de leur côté et que l’on voie Eleven du siens, ça change la dynamique. L’ennui, c’est que l’écriture n’est pas assez bonne pour que l’épisode ni même les monstres ne restent dans les annales. Je suis déçu, car le trailer donne envie, et pensait vraiment que tout allait être effrayant comme Blink. Déçu, car Mark Gatiss est à l’écriture de cet épisode, et je m’attendais vraiment à plus, vu comme cette histoire a été vendue.

 

L’épisode n’est pas mauvais. De bonnes répliques, de bons moments, mais l’épisode peine à commencer, et l’histoire est bien trop enfantin pour le public adulte, même s’il est certains que chez les enfants, ça du faire son effet. L’épisode d’ailleurs privilégie de belles images, comme le Tardis dans l’espace, les jouets qui bougent, qu’un développement de l’histoire en elle-même. Mark Gatiss n’a pas fait un épisode mémorable, tout semble avoir été fait « à moitié ». Je tiens quand même salue le jeu du petit George, qui est vraiment à la fois terrifiant et adorable.

Publicités

2 Réponses to “Doctor Who – S06E09 : Night Terrors”

  1. mat 4 septembre 2011 à 15 h 12 min #

    bah, moi je le vois surtout comme un contre-pied (nécéssaire) après deux épisodes avec beaucoup de révélations choc! Et de rappeler que doctor who, c’est aussi ça, aider des gens « normaux » avec des problèmes que seul le docteur peu résoudre. Pas tout le temps sauver l’univers comme le rappelle le docteur : « I suppose it can’t all be
    planets and history and stuff »

    • Drianis 4 septembre 2011 à 15 h 14 min #

      Ha mais oui. Aucun soucis avec ça. Mais je trouve que l’épisode ne va pas jusqu’au bout. Il est trop lent pour ma part. Même si un épisode ainsi fait du bien 🙂 .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :